Close

Accessoires

Buses de projection spéciales

Le sablage humide


Rappel

Employé depuis de nombreuses années et devenu obligatoire avec les nouvelles directives européennes sur la « protection de l’environnement » datées du 1er janvier 1995, le sablage dit « humide » n’est en fait qu’un sablage sans poussière, car le vecteur reste l’air comprimé.


Principe

Une brumisation d’eau est créée au niveau du jet d’abrasif, pour réduire l’émission des poussières (90%) et la dispersion de l’abrasif soit par :
– une bague annulaire de pulvérisation fixée autour de la buse ;
– un porte-buse qui alimente en eau le jet air/abrasif de la buse ;
– une buse spéciale alimentée en périphérie par un apport d’eau.
Adaptés sur des cuves à basse pression, ces systèmes permettent aussi d’obtenir des traitements plus doux, où l’eau joue un rôle d’amortisseur.


Applications

– dans le bâtiment, pour le nettoyage sur la pierre naturelle, le béton, la brique les enduits, les plâtres, pour le nettoyage des monuments historiques, des églises et autres ouvrages anciens,
– dans la restauration pour le décapage des meubles anciens ;
– et partout où la réduction de la pollution prime.


Le traitement intérieur des tubes


Généralités

Longtemps resté comme un problème épineux, le traitement intérieur des tuyaux s’est vu facilité avec l’apparition de systèmes spécifiques. Ils sont essentiellement basés sur 2 principes :
système à buse statique ;
système à buses dynamiques.


Le système à buse statique

Un déflecteur conique en matériau très résistant à l’abrasion est fixé dans l’axe et en vis-à-vis de l’orifice de sortie de la buse. La pointe du cône étant dirigée face au jet, elle ouvre ce dernier en forme de parapluie à 45°, impliquant au jet une zone d’action annulaire (photo ci-contre).
Utilisé nu, sans adaptateur, ce système permet le traitement de tubes de 20 à 75 mm de diamètre intérieur. Par l’adjonction de bagues et d’entretoises fixes, il permet le traitement de tubes de 75 à 125 mm de diamètre intérieur. Équipé d’un chariot mobile et extensible, il permet le traitement de tubes jusqu’à 300 mm de diamètre.


Le système à buses dynamiques

Une tête rotative libre, est équipée de deux buses diamétralement opposées, de telle façon que leur position respective créée un couple mécanique. L’action de la pression d’air comprimé sortant des buses, engendre une réaction opposée, qui provoque un recul des buses, les entraînant dans une rotation inverse. Ainsi, l’air comprimé, vecteur du transport de l’abrasif, devient aussi l’énergie motrice de la tête rotative support de buses (photo ci-contre).
La projection s’inscrit dans un mouvement circulaire et perpendiculaire à l’axe du système, qui monté sur un chariot mobile, permet le traitement de tuyaux de 170 à 900 mm de diamètre intérieur (photo ci-dessous).


Montage et manœuvre

Ces équipements, statiques ou dynamiques, se montent facilement en bout d’une lance de projection, sur toutes les cuves à pression.
Les appareils sont introduits et poussés, ou tirés à l’intérieur des tubes, d’un bout à l’autre, en adaptant la vitesse de déplacement pour obtenir la qualité du traitement désiré.